DIMANCHE DE L'ANTARCTIQUE
2 décembre, de 10h à 18h. Conférences, ateliers, films ,..
NUIT DE L'ANTARCTIQUE
1 décembre, de 18h à 2h. SPI-dating et SILENT DOUDOUNE
POLES, feu la glace
Nouvelle exposition

à ne pas manquer !

12
Déc
2018
12.12.2018 12:30 - 13:30

"De griffes et de crocs"
Film de Joël Brunet

Heure: deux séances, à 12h30 et 14h15
Durée: 2 x 60 minutes
Lieu: Auditoire
Coût: gratuit
Inscription:-
Age: pour tous

 

Depuis la Lorraine jusqu’aux montagnes du Bugey dans le massif
du Jura, voilà plus de 25 ans que Joël Brunet se passionne
pour la nature et plus particulièrement pour le chat sauvage.
Des centaines d’heures à poursuivre cette soif de découverte,
pour une meilleure connaissance du petit félin. En toutes
saisons, par tous les temps, Joël Brunet, jumelles autour du
cou, à l’affût ou à l’approche, a été témoin de comportements
et de scènes extraordinaires et rares. Vous pourrez également
découvrir toute la faune qui cohabite avec le chat sauvage,
comme le renard, l’hermine, le blaireau ou encore le lynx. Cette
balade sur les traces d’un des plus mystérieux mammifères
habitant nos forêts, va vous emmener, vous emporter au gré du
vent et d’une musique magnifique.

 

12
Déc
2018
12.12.2018 13:30 - 15:00

16
Déc
2018
16.12.2018 10:30 - 12:30

Lieu: auditoire
Coût: gratuit
Age: dès 6 ans
Organisateur: La Lanterne Magique
Inscription: -

De Charlie Chaplin (Etats-Unis, 1925, 1h09) dans « La Ruée
vers l’or », l’un des meilleurs films de l’histoire du cinéma,
Charlot part chercher de l’or dans les montagnes enneigées,
lorsqu’une tempête l’oblige à se réfugier dans une cabane en
compagnie d’un drôle de bonhomme… Il faut voir et revoir le
vagabond manger sa godasse ou faire danser des petits pains
avec des fourchettes !

Actualités

Nouveaux espaces d'accueil

11718

Nouveaux espaces d'accueil à découvrir au Muséum. À la fois rafraîchis et modernisés, ces espaces offrent une expérience de visite dès l’entrée du bâtiment.

 

Le Café de la baleine

Désormais, sur plus de 50m2, le Café de la Baleine accueille les visiteurs dans son cadre unique, sous le squelette d’une baleine et au pied d’un diplodocus. De plus, un os inférieur de mâchoire d’une baleine arctique, longue de 5,5 mètres, est exposé et visible au sol à travers une surface vitrée.

 

Une véritable invasion

Sanglier, chat sauvage, belette d’Europe et bien d’autres animaux s’invitent dans le nouvel espace d’accueil. Mis en scène avec une touche d’humour, ces animaux naturalisés sont accompagnés d’informations sur leurs modes de vie ou habitudes. Les rats des moissons du Muséum s’approprient leur nouveau terrarium plus spacieux et mieux éclairé. Un espace est destiné à accueillir des œuvres artistiques sous la forme d’une petite galerie. Le premier artiste à avoir les honneurs de cet espace est Neil Villard qui expose « Crépuscules », une série de photographies obtenues grâce à un piège photographique.

 

Le Cabinet de curieux

Intitulée désormais Cabinet des curieux, l'annexe ouest du Café de la baleine permet  de s’asseoir au calme, dans une ambiance de salon. De part et d’autre des parois sont exposés des objets des collections du Muséum, emblématiques de l’histoire de l’institution ou des recherches actuellement menées. Des mollusques récoltés par le général de Meuron au XVIIIe siècle au premier matériel informatique du musée dans les années 1980, l’histoire du Muséum est retracée et chaque objet détaillé dans un journal. De plus, le Cabinet des curieux accorde une importance particulière aux fondateurs, donateurs et collaborateurs du Muséum qui ont tous œuvré à l’épanouissement de l’institution. Plus de 2000 noms de légataires sont inscrits et le métier de chaque collaborateur évoqué. Cet espace est accompagné d'un Journal (disponible en ligne) qui contexctualise chaque objet.

 

A découvrir encore: des empreintes de diplodocus, une borne interactive, un squelette de chat et une ligne d'objets à l'effigie des collections disponibles à la boutique.

 

Manger, la mécanique du ventre

100202302400600700704903100211041202

Manger, la mécanique du ventre

 

Apériclub

Prélude ! Avant de plonger dans la mécanique du ventre, composez l’entrée en musique de votre odyssée digestive. D’habitude dissimulés, les sons gênants des entrailles sont cette fois amplifiés. A l'intérieur d'un apéricube géant, un piano original permet aux visiteurs de créer une symphonie à base de bruits divers et variés produits par le tube digestif.

A table !
Dans une ambiance fastueuse de banquet, sous de mutliples trophées de chasse, chacun découvre son festin : bois, crottes, plantes ou steaks font le bonheur de différents animaux. Techniques de chasse ou particularités du système digestif, les êtres vivants se sont adaptés à leurs ressources alimentaires. Manger, c’est faire devenir sienne la chair de l’autre et accepter d’être soi-même le repas d’autrui. A petites ou grandes bouchées, avec ou sans survie. Deux espaces permettent de découvrir les délicieuseries d'ici et d'ailleurs ainsi que les aliments autorisés à la consommation autorisés ou non en Suisse. C'est également dans cette salle que l'on fait la connaissance des Petits Chanteurs à la Gueule de Bois puisque régulièrement raisonne leur ritournelle " Chacun sa bouffe".

Des tubes, des sacs et des trous -Anatomie du tube digestif
La croissance, le développement et la reproduction sont des processus communs à tous les êtres vivants. Mais sauriez-vous répondre aux questions suivantes ? Comment un arbre transforme-t-il de l'air en bois? Les embryons font-ils pipi dans le ventre de leur maman ? Et les êtres humains sont-ils, malgré leur complexité simplement des donuts glorifiés? Ce troisième espace propose un retour sur les bancs de l'école. Les 6 cabines sont ornées des dessins des écoliers du Collège de la Promenade. Deux films complètent la salle en illustrant le cheminement des aliments dans le corps et la position des différents organes.

Préliminaires digestifs

La bouche

A l'étage, le visiteur doit pénétrez dans une bouche aux mille expressions... pour terminer sa course entre deux rangées de dents! La bouche remplit de nombreuses fonctions : défense, détection de toxicité, chasse, déchiquetage de la nourriture et début de la digestion des sucres. Entrée anatomique du tube digestif et première étape du nourrissage, la bouche n’est pas toujours utilisée de la même manière. Langue, dents, bec, goût et salive sont optimisés pour diversifier ou spécialiser l’accès à la nourriture.

Sens unique recommandé - L’œsophage
Passage obligé entre la bouche et l'estomac, praticable dans les deux sens, l'oesophage n'est pas un simple tube. Grâce à des contractions musculaires coordonnées, la nourriture est poussée vers l’estomac, même en faisant le poirier. De plus, chez certains animaux, il remplit des fonctions inattendues.

La salle d’attente - L’estomac

Après le passage dans l’œsophage, la nourriture pénètre dans l’estomac où elle séjourne quelques heures. Elle est alors brassée dans un milieu très acide jusqu’à être réduite en bouillie. Mais l’estomac a plus d’un tour dans son sac tel le vomissement défensif inventé par certains oiseaux pour chasser les intrus. Le visteurs se laissera emerveiller par les villosités en dentelle et découvrira de multiples modes de digestion.

Transit et entrailles

L’intestin grêle

Dans l'intestin grêle, un cocktail d'enzymes et de bile dégrade les grandes molécules en particules plus petites. Celles-ci sont absorbées par la paroi de l'intestin et sont ensuite transportées vers le reste du corps. L’abondance de nutriments qui transitent par l’intestin est une aubaine pour de surprenants vers parasites. Des parasites qui célèbrent leurs joie d'être exposés dans un musée sous la forme du rap d'Hannibal le bothriocéphale, interprété par les Petits Chanteurs à la Geule de Bois emprisonnés dans des bocaux.

Un bataillon de réservistes

L’appendice

L’utilité de l’appendice, diverticule du gros intestin n’a été mise en évidence que récemment, mettant fin aux interventions chirurgicales préventives. La réserve de bactéries et les cellules lymphoïdes contenues dans l’appendice assurent une recolonisation bienvenue en cas de dérèglement intestinal.

 

 

 

Côlon et colonies

Le gros intestin

Dernière étape du tube digestif, le gros intestin se charge de réabsorber l’eau et termine la digestion des aliments. Il abrite le microbiote intestinal, communauté microbienne avec laquelle l’organisme vit en symbiose. Les bactéries contenues dans notre intestin peuvent-elles influencer notre corps et notre esprit ? "La Bactérienne", sorte d'Internationale du microbiote invite à reconsidérer à leur juste valeur les bactéries de l'intestin. Dans leurs combinaisons chatoyantes, les Petits Chanteurs portent fiérement les revendications de ce peuple besogneux.

 

 

A la diète !

Les effets d’un jeûne prolongé

Que se passe-t-il lorsque l’organisme n’ingère aucune nourriture ? Quelles stratégies le corps met-il en place pour pallier à l’absence d’apport énergétique externe ? Humains et animaux se sont adaptés afin de supporter des jeûnes plus ou moins longs, imposés par les saisons, le comportement ou l’organisme lui-même.

 

 

Mission accomplie

Selles, fumées, fientes et guanos

Dans une ambiance de bijouterie sont exposées les produits finis de la digestion. Résidus de la digestion, les matières fécales sont expulsées par l’anus. Dissimulées, contemplées, voire remangées, elles sont constituées en grande partie d’eau à laquelle s’ajoutent des bactéries mortes et des fibres non digestibles. Si pour son auteur soulagé, l’aventure est vraiment terminée, ce trésor abandonné va désormais susciter de nombreuses convoitises. Les photographies de lieux d'aisance insolites de Marco Volken font écho à la présentation précieuse des déchets.

 

 

Je mange donc je suis

Les futurs de l’alimentation

Manger, oui… mais quoi et comment ? Et avec quels impacts ?

Contraints par l’évolution du climat, de la démographie et des technologies, les futurs de l’alimentation ne sont pas pour autant prédéterminés. A nous de les définir, sachant que l’acte de manger n’a jamais été autant investi de principes et de croyances. A quelle chapelle alimentaire appartenez-vous ? Pénétrez le temple des idoles pour le découvrir. Un quizz directement implémenté dans les modules scénographiques permet de connaître son profil de "mangeur" (quizz disponible en ligne).

FAIM

Pour clore l'exposition, un banquet rassemble les mangeurs en tous genre....à l'exception des Petits Chanteurs qui tels des bardes sont ligotés et baillonés!

 

Pour connaître toutes les activités du Muséum, consultez notre agenda (en haut à droite).

Envie de nous suivre sur les réseaux sociaux? Voici le lien vers notre page Facebook

Envie de recevoir chaque semaine notre mémento? Envoyez-nous un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Envie de recevoir les invitations aux vernissages, les programmes et de soutenir le Muséum? Devenez membre de l'AMUSE!

 

Programme d'activités automne 2018

Le programme d'activités est à découvrir iciOMUSEUM-III Page 01

Poles Positions

Vous êtes plutôt anorak ou combinaison ? "Poles Positions", une expérience de relooking à découvrir dans notre exposition et à retrouver ici.anorakinuits

Week-end de l'Antarctique

site jourSilent doudoune, SPI-dating, conférence pour enfants et coup de fil aux pôles... un week-end festif et chaleureux à l'extrême sud!

Programme